DECOUVERTE

Le moringa est une plante vivrière. Il pousse dans les pays tropicaux tels que les pays d’Afrique, d’Amérique du sud et d’Asie. L’arbre du moringa est composé de feuilles, de gousses, de graines et d’écorces qui peuvent être consommés sous forme de tisane, en cuisine ou allier à d’autres aliments.

C’est une plante qui contient des protéines, de la vitamine A et C, du calcium, du potassium, des fibres, des antioxydants, du fer et du zinc. Il protège ainsi le système immunitaire. A titre médical, il est utilisé dans le traitement de plus de 300 maladies (constipation, troubles digestifs, sexualité masculine, hypertension, mémoire, capacités cognitives…). 

Le moringa est également utilisé dans la fabrication des produits cosmétiques. A partir de ses graines, on peut fabriquer de l’huile qui va servir à la production de savon, de crèmes hydratantes, de parfum dans l’industrie cosmétique. La plante permet de hydrater, restaurer les peaux, embellir et adoucir la peau, améliorer l’élasticité de l’épiderme, lutter contre le vieillissement des cellules et d’équilibrer la production de sébum. 

Toutefois, il existe des contre-indications du moringa à prendre en compte. Par exemple, la plante devrait être peu consommée pendant la grossesse. Pour éviter un quelconque risque d’empoisonnement, il est aussi recommandé de consommer les racines (sous forme médicale). Les feuilles, les graines et les gousses  peuvent, quant a elle, être consommées par les populations sans risque notable. Consommation à limiter également pour les personnes atteintes de calculs rénaux ou souffrant de migraine, d’hypoglycémie, d’insomnie et de diarrhées. 

En conclusion le moringa est une plante aux multiples bienfaits. Vous pouvez l’incorporer dans votre régime alimentaire si les contre indications ne s’appliquent pas à vous.

 

0